POLCAN2ID#: 1948
Date: 2016-09-14
Heure: 00:00:00
Par auteur:
Catégorie: Call for Papers
Sujet: Invitation - Association belge francophone de science politique (ABSP) - Section : Transformations de l'État, transformations de la citoyenneté



Invitation au

Septième congrès triennal de l’Association belge francophone de science politique (ABSP),

Université catholique de Louvain – site de Mons, 3 au 5 avril 2017

 

Section : Transformations de l'État, transformations de la citoyenneté

 

Face aux changements institutionnels, politiques et sociaux qu’impose la globalisation des enjeux modernes, l’idéal de citoyenneté connaît également de nombreuses évolutions. Même en s’en tenant à une définition strictement juridique, les sociétés modernes comptent aujourd’hui des ressortissants de statuts différents dont la présence exige des adaptations.

 

Certains utilisent l’afflux récent de réfugiés en Europe, par exemple, pour questionner la structure de l’Étatprovidence. La double nationalité, souvent signe d’appartenance biculturelle, pose parfois des problèmes au niveau de l’identité et même du rapport à la politique : ainsi, les jeunes turcs Belges peuvent être partagés entre l’exercice de leur droit de vote en Belgique ou dans leur pays d’origine. Les échanges internationaux, les mariages interculturels poussent de moins en moins les individus à s’attacher à un seul État.

 

Les États doivent donc s’adapter, s’ouvrir au multiculturalisme – voire au interculturalisme (Charles Taylor) – pour que « chaque citoyen se sente respecté pour ce qu'il est ; entendu dans ses attentes ; soutenu pour son avenir ; concerné par les valeurs censées s'appliquer dans son pays, etc. » (Hélène Romano). Dans plusieurs pays, les débats sur les « accommodements raisonnables » ont soulevé des passions (en particulier au Québec). En France, les débats sur « la laïcité », « les valeurs de la République » à la suite des attentats de 2015 n’ont pas permis de penser la pluralité citoyenne.

 

Globalement, ces appartenances multiples changent-elles les rapports à la politique ? Si les phénomènes migratoires que l’on observe présentement se poursuivent à moyen terme, si la multiplication des échanges ou le transnationalisme ne cessent de se développer, assisterons-nous à un plus grand affaiblissement de l’État post-moderne ? L’inclusion politique des jeunes issus de l’immigration nécessite certainement, pour sa part, l’acceptation et la canalisation des nouvelles formes de participation politique dans les institutions démocratiques.

 

Cette section thématique sur les transformations de l’État vues sous l’angle des transformations de la citoyenneté a donc pour but de rassembler des chercheurs oeuvrant dans tous les champs de la science politique. Les contributions théoriques et les analyses empiriques comparatives sont particulièrement les bienvenues. Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur proposition à Bernard Fournier (bernard.fournier@me.com)  ou Daniel Oross (oross.daniel@tk.mta.hu), avant le 1er novembre 2016. Le formulaire à utiliser se trouve à l’adresse : https://www.absp.be/septieme-congres-triennalde-labsp-letat-face-a-ses-transformations/transformations-de-letat-transformations-de-lacitoyennete/.

 

 

.



home



L'Association canadienne de science politique (ACSP) fournit au meilleur de sa connaissance l'information contenu dans ce message ; néanmoins, l'ACSP ne peut en garantir l'exactitude. Les opinions et résultats de recherche qui peuvent être exprimés dans ce message ne sont pas nécessairement ceux de l'ACSP, de ses membres du Bureau de direction, de ses membres du Conseil d'administration ou de ses employés. Toute personne utilisant cette information le fait à ses propres risques et ne peut tenir l'ACSP responsable de quelque dommage qui en résulterait. En outre, l'ACSP ne parraine pas, ne révise pas et ne contrôle pas le contenu des sites web accessibles via les hyperliens. Les messages sont affichés dans la langue dans laquelle nous les avons reçus.