POLCAN2ID#: 1909
Date: 2016-09-07
Heure: 00:00:00
Par auteur:
Catégorie: Conference
Sujet: Conférence - 8 septembre 2016 - L’effet 11 septembre, quinze ans après : terrorismes, violences politiques et conséquences



L’effet 11 septembre, quinze ans après : terrorismes, violences politiques et conséquences

Conférence de la Chaire Raoul-Dandurand de l'UQAM

Jeudi 8 septembre 2016 - 18h à 20h

 

Il y a 15 ans, les États-Unis furent la cible d’une attaque terroriste dont les conséquences se répercutent encore aujourd’hui. Marquant le début de ce qui deviendra une guerre globale contre le terrorisme, les attentats contre le World Trade Center et le Pentagone servirent de justification à l’adoption de mesures qui se transformèrent en un état d’exception permanent. La multiplication récente des attentats terroristes en Occident n’est pas sans contribuer à la pérennisation de ces mesures et à l’implantation de mesures similaires dans des pays comme la France et le Canada. Mais l’Occident est-il réellement plus affecté par la menace terroriste ? La menace est-elle plus grande ? S'est-elle élargie à de nouveaux pays et régions, en Afrique par exemple? La fermeture des frontières et la surveillance accrue de l’immigration constituent-elles de réelles solutions ? Les populations sont plus surveillées, mais sont-elles plus en sécurité ? 

 

Plus d’information : https://dandurand.uqam.ca/evenement/leffet-11-septembre-quinze-ans-apres-terrorismes-violences-politiques-et-consequences/



home



L'Association canadienne de science politique (ACSP) fournit au meilleur de sa connaissance l'information contenu dans ce message ; néanmoins, l'ACSP ne peut en garantir l'exactitude. Les opinions et résultats de recherche qui peuvent être exprimés dans ce message ne sont pas nécessairement ceux de l'ACSP, de ses membres du Bureau de direction, de ses membres du Conseil d'administration ou de ses employés. Toute personne utilisant cette information le fait à ses propres risques et ne peut tenir l'ACSP responsable de quelque dommage qui en résulterait. En outre, l'ACSP ne parraine pas, ne révise pas et ne contrôle pas le contenu des sites web accessibles via les hyperliens. Les messages sont affichés dans la langue dans laquelle nous les avons reçus.